vendredi 18 mai 2012

Littérature - Documents #1 : "Où on va, papa?" Jean-Louis Fournier


Sa présentation:

"Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. [...] 
Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. [...]
Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle.
Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. 
Pas eu à nous inquiéter de savoir  ce qu'ils feraient plus tard, on a su rapidement que ce serait: rien.
J'espère quand même que, mises bout à bout, toutes les petites joies auront rendu le séjour supportable"

Mon avis:

Ce livre est une lettre poignante d'un père à ses fils lourdement handicapés. Ces derniers ne seront malheureusement jamais capable de lire les mots que leur père a écrit pour eux.

A travers ces lignes on ressent la souffrance de ce père d'avoir mis au monde 2 enfants handicapés. Il souffre pour lui mais encore plus pour ces deux fils, pour tout ce qu'ils ne connaîtront jamais et que lui, en tant que père, n'aura jamais non plus la chance de connaître.  Il espère que, malgré leur handicap, ils auront réussis, à leur manière, à être heureux!

Certains seront sans doute choqué de l'humour noir dont fait preuve J.L.Fournier. Je pense que c'est juste une manière pour lui d'exprimer ce qu'il ressent. 

Cette lettre nous fait réellement réfléchir aux choses de la vie. Lorsque tout va bien, on ne pense pas forcément au mal que nos propos ou actes, que l'on pense insignifiant, peuvent faire. Le parent d'un enfant normal ne veut pas le voir grandir alors que le parent d'un enfant handicapé ne demande que ça.

J'ai trouvé cette lettre dès plus touchante et je ne souhaite à personne de devoir vivre ce que J.L. Fournier a vécu. Heureusement que, de nos jours, il y a de nombreux tests médicaux qui existent pour pouvoir détecter les handicaps suffisamment tôt lors d'une grossesse. Car, mettre un enfant handicapé au monde est très difficile pour l'enfant et les parents. Il est normal que les parents puissent avoir le choix! Je trouve totalement égoïste les personne qui décident de le mettre au monde, en se disant que l'handicap ne sera peut-être pas trop lourd (car il ne l'est pas toujours) et qu'après, ils le placent en institution de ne s'en occupent plus du tout! C'est comme jouer à pile ou face alors que là on parle bien de mettre un être vivant au monde. Mes derniers propos en choqueront peut-être plus d'un, mais c'est ce que je pense. Je suis enceinte de presque 8mois et si, au cours de ma grossesse, on m'avez annoncé que ma fille risquait d'être handicapée, moi et mon mari n’aurions pas hésité. Nous en avions déjà parlé avant l'annonce de la grossesse. Aussi parce que nous avons eu plusieurs connaissances qui ont à prendre cette lourde décision.

Avez-vous lu cette lettre? Qu'en avez-vous pensé et qu'avez-vous ressenti après l'avoir lu?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire